Pascal Robaglia et le sport

Si les œuvres d’art sont sa première passion, son gout du challenge et de l’aventure font également de Pascal Robaglia est un très grand sportif. Moins évoqué dans sa biographie, le sport représente une grande part dans sa vie. Il pratique plusieurs disciplines et principalement des sports extrêmes. Ce gout de l’extrême lui vient sans doute de ses différents voyages avec lesquels il a pu se retrouver dans des lieux propices à la plongée sous-marine et au ski. D’ailleurs, la plongée n’est pas qu’un simple passe-temps, Pascal possède de nombreux brevets, lui permettant de faire des plongées avancées. Il possède des brevets Padi de type « Advanced » et « Requins ». En tant que plongeur, il a effectué 320 plongées. Cette autre passion a même été au cœur d’un reportage sur France 2 dans l’émission « Envoyé Spécial ».

Bien évidemment, pour faire de la plongée, il faut aussi être un bon nageur, ce que Pascal Robaglia est. Il a d’ailleurs participé à des compétitions sur un parcours de 10 km. Comme, si cela ne suffisait pas, son permis de bateau hauturier lui permet de naviguer et d’aller où bon lui semble sans problème.

Outre la mer, les montagnes sont aussi un terrain sur lequel Pascal Robaglia maitrise. En son temps, ce galeriste était un skieur hors pair membre de club de l’ESSEC. Afin de s’adapter aux conditions qu’exige la montagne, il s’est entraîné sans relâche. Le résultat de cet entrainement lui a permis de s’attaquer au Mont Blanc. 6 mois lui ont été nécessaires pour se préparer à l’ascension. Connu pour être un mont accessible, le Mont Blanc n’en reste pas moins dangereux. Avec une altitude de 4 809 mètres, de nombreuses personnes ont péri pendant la montée. Plusieurs entraînements en randonnée et en haute altitude ont été nécessaires à Pascal pour réussir cet exploit

Rate this post