eL Seed artiste

eL Seed : le street art pour connecter les gens

Pour cet artiste franco-tunisien installé aujourd’hui à Dubaï, le street art a comme vocation de connecter les gens. Ses oeuvres souvent monumentales, sont un mélange de calligraphie arabe et de graff. Reconnu dans le monde entier, il sillonne la planète à la recherche de murs et de façades de maison, de bâtiments où laisser libre court à sa créativité.

Une expérience humaine exceptionnelle

Calligraffiti eL Seed

Le travail de cet artiste s’inscrit dans la lignée de ces grands muralistes qui ont marqué l’histoire de l’art. Pour lui, c’est avant tout une expérience humaine exceptionnelle qu’il tisse avec les gens. Que ce soit au Caire où il rend hommage à ces gens de l’ombre, les coptes, qui ramassent les ordures ou à des habitants oubliés de quartiers défavorisés en France ou ailleurs dans le monde. C’est à chaque fois de belles rencontres dont il s’agit. eL Seed fait souvent participer les gens à ses oeuvres afin qu’ils se les approprient. L’art comme vecteur de communication et surtout de partage. Pour lui le street art doit impérativement avoir cette vocation et déplore que bien souvent c’est juste une déco sans message profond.

De Paris à Dubaï

C’est à Paris que eL Seed a débuté sa carrière artistique. Aujourd’hui il a installé son atelier à Dubaï et continue d’imposer son style où l’humain et la tolérance ont une place prépondérante. Précurseur dans le domaine du calligraffiti, ce sont des messages d’amour, de paix et d’espoir qu’il peint sur les murs. Les plus grandes métropoles du monde entier comme les petits villages ont pour lui la même importance. Captivantes, chatoyantes, impossible de rester insensibles face à ses oeuvres qui à chaque fois racontent une histoire. eL Seed tout comme son art sont un mélange des cultures. Il déclame ainsi avec délicatesse et subtilité des sortes de déclarations à ses semblables. Un moyen bien à lui d’éveiller modestement les esprits et surtout de rapprocher les êtres.

eL Seed : le street art pour connecter les gens
Rate this post