Définition et principe du portage salarial

A l’heure de la mobilité et de la digitalisation, bon nombre de personnes choisissent de travailler comme indépendant. Les bénéfices sont nombreux : meilleur cadre de vie, moins de perte de temps dans les transports, le choix d’organiser soi-même ses horaires et son mode de travail. Les outils technologiques qui permettent de travailler à distance se sont largement développés, si bien qu’il n’est plus nécessaire de rester enfermé dans un bureau pour exercer ses activités professionnelles.

Seul bémol : les charges et contraintes administratives sont lourdes lorsqu’on est un indépendant. C’est dans l’optique de palier cette problématique que les sociétés de portage salarial ont été créées. Ce concept anglo-saxon est apparu dans les années 80. Il concernait au départ les ex-cadres, quinquagénaires ou cadres supérieurs qui ont quitté leurs entreprises mais qui voulaient absolument continuer à travailler en devenant consultants indépendants sans pour cela être obligés de créer leur entreprise.

Qui peut en bénéficier ?

Dans l’Hexagone, le système de portage a le vent en poupe. Parmi les entreprises leaders dans ce domaine figure Missions-Cadres. La société propose ses services aux free-lance, prestataires indépendants, salariés déjà en activité mais souhaitant se lancer dans une activité complémentaire, auto-entrepreneurs, futurs créateurs d’entreprises, retraités pour ne citer que ces exemples.

Grâce à elle, ces derniers n’ont pas besoin de créer leur propre structure juridique et continuent à bénéficier des couvertures sociales et diverses protections d’un salarié classique. Règlement des charges sociales, déclarations, réalisation des fiches de paie : toutes les démarches administratives sont prises en charge par Missions-Cadres.

Rate this post

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*