Acouphène : comment supporter ce bruit insidieux ?

Devoir supporter un acouphène à longueur de journée est une situation à laquelle doivent faire face de nombreux Français. Ce phénomène auditif se définit comme un bruit permanent au creux de l’oreille mais dont l’origine n’a aucune existence réelle. Il prend la forme d’un cliquetis, d’un sifflement ou d’un bourdonnement selon les personnes atteintes. On explique ce trouble de l’audition par une fatigue auditive. Celle-ci résulte bien souvent d’une exposition du système auditif à un milieu bruyant.

Les populations concernées

Jeunes et vieux sont concernés par les acouphènes. La jeunesse qui évolue dans des environnements où l’on diffuse de la musique à un niveau très fort l’est particulièrement (discothèques, concerts…). Chez les anciens, c’est le vieillissement de l’oreille qui entraîne la survenue d’un acouphène.

Dans le monde du travail, les professionnels exposés au bruit sont eux aussi susceptibles de développer des traumatismes sonores. C’est pourquoi la loi impose le port d’une protection auditive adaptée : casque antibruit, bouchon d’oreille…

Oublier un acouphène

La présence d’un acouphène dans l’oreille n’est pas anodine. Ce trouble a une réelle incidence dans la vie de tous les jours. Il perturbe la concentration et toutes les activités du quotidien. Le risque est de se réfugier dans l’isolement. Dans ce cas, un acouphène peut déboucher sur la dépression.

Pour parvenir à lutter contre ce mal insidieux, la principale technique consiste à oublier l’acouphène. Cela passe par une rééducation du cerveau, des exercices de relaxation ou l’écoute de bruits blancs. Toutes ces méthodes sont expliquées sur le site d’information Acouphène Info.